« Les dispositifs artistiques contemporains : les enjeux d’une nouvelle organologie »

Journée d’Etude de l’EDESAC organisée par Vincent Tiffon et Romain Bricout
Lundi 9 mai 2011, 9h30-19h, Salle des colloques, Maison de la Recherche, Université de Lille-3.

 

Dans le cadre du contrat ANR « Praticables », l’équipe EDESAC organise une Journée d’Etudes dont l’objectif est de faire un état des lieux des problématiques relatives à la place du spectateur et aux nouvelles formes d’instrumentalité des dispositifs contemporains de l’art. L’accent sera porté sur les dispositifs artistiques contemporains mettant en scène le son, en lien avec le geste (expert comme dans le cas de la danse ou de la musique, ou non-expert comme pour tout autre visiteur d’une installation), ou le visuel (le net-art, la vidéo, le multimédia, le cinéma…).
En regard de ses développements théoriques, cette Journée d’Etudes proposera la visite et la pratique de l’installation sonore interactive et immersive XY, ainsi que la performance live
electronics / danse contemporaine « Speaker-in ».

 

-> Programme de la JE (pdf)

 

Affiche JE EDESAC Les Dispositifs artistiques

 

 

Programme de la journée :


9h15 – 9h30 : Accueil

 

9h30 – Océane Delleaux (Université de Haute-Alsace) : « L’étude de la place du spectateur au sein des dispositifs artistiques et numériques : cadre historiographique et enjeux »

À partir des années 1990, l’engagement du spectateur en tant que collaborateur à un processus de création s’illustre par les écrits de philosophes qui ouvrent l’expérience esthétique à l’action et d’historiens, témoins  de la transformation de l’exposition en lieu de création. C’est à la même période que des pratiques artistiques fondées sur l’usage des technologies numériques connaissent un développement sans précédent et assoient la notion d’interactivité. Il serait toutefois dommageable de résumer la confrontation actuelle du spectateur à des projets explicitement interactifs. Au sein d’une histoire des arts visuels en renouvellement accéléré, sensible à la médiation et à la communication, les chercheurs entreprennent donc de revisiter l’étude de la place du spectateur. Organisée autour d’un certain nombre d’activités scientifiques et artistiques, celle-ci constitue un chantier important qui reste à approfondir. À ce titre, notre contribution avancera rapidement un premier cadre historiographique dans lequel ce parcours s’inscrit avant de préciser quelques-uns de ses enjeux.

 

10h15 – Roald Baudoux (Conservatoire Royal de Mons, Belgique) : « Musique, geste et modèles énergétiques »

Le geste est un agent fondamental de la musique instrumentale. Avec la naissance de la musique concrète/acousmatique, la place du geste a été complètement bouleversée, sans pour autant que celui-ci disparaisse du champ musical. Ultérieurement, celui-ci a même fait un retour via la spatialisation mais aussi via les modèles énergétiques et les séquences-jeu. Dans une démarche visant à bénéficier de l’univers sonore offert par le studio en temps réel, les modèles énergétiques peuvent être intégrés dans un dispositif de live electronics avec improvisation. Se posent alors les questions de l’interaction gestuelle avec ces modèles et de leur perceptibilité.

 

11h – Pause

 

11h15 – Rosario Etcheverry (EDESAC) : « Création sonore en réseau : des nouveaux modèles de participation en art »

Nous tenterons ici de déterminer les différents types de pratiques participatives mises en jeux par les dispositifs d’art sonore en réseau à travers une brève histoire de cette forme d’art, en les attachant à des points de repère de l’histoire du net art et de l’Internet comme milieu technique.Cette communication sera également l’occasion de présenter deux projets que nous développons au sein de l’équipe EDESAC : le projet XY_web, extension des fonctionnalités en réseaux du dispositif sonore interactif et immersif initial, ainsi que le projet escucha, dispositif de création collaboratif portant sur l’écoute.

 

12h – Visite et pratique de l’installation sonore interactive et immersive XY,
création collective de l’équipe EDESAC. Plateau technique EDESAC.

 

13h – Pause Déjeuner

 

14h – Hervé Zénouda (Université du Sud Toulon Var) : « Les relations images / sons dans les systèmes interactifs multimédia : la question des interfaces « a-musicologiques » »

Nous nous proposons dans cette intervention de mettre en avant les spécificités qu’entretiennent les images et les sons dans les systèmes numériques interactifs. Nous regarderons plus particulièrement les jouets sonores (audio-game) en essayant de mettre en avant ce que nous pouvons appeler les « interfaces a-musicologiques » et les nouveaux effets perceptifs qu’elles induisent. Les jouets sonores (entre instruments de musique et jeux interactifs) ouvrent un champ créatif de nouvelles pratiques amateurs où le rapprochement des deux représentations via l’interaction laisse présager leur fusion dans un nouvel objet audiovisuel conçu comme un processus multi-modal complexe.

 

14h45 – Geneviève Loup (Haute Ecole d’Art et de Design de Genève) :
« Conceptions de la production et de la réception du son au sein d’installations vidéo »

Préfigurant des questions autour des rapports entre la production et l’expérience du son au sein d’installations vidéo, l’exposition de Nam June Paik intitulée Exposition of Music. Electronic  Television (1963) présente, entre autres, un ensemble de téléviseurs reliés à des générateurs de signaux, magnétophones et radios, impulsions acoustiques dont la manipulation des appareils modifie les formes de distorsions visuelles des programmes de télévision diffusés. Inscrite dans le contexte des activités Fluxus et des recherches sur la musique électroacoustique, cette « exposition de la musique » propose au spectateur un espace d’intervention au travers du déplacement de la scène propre aux happenings et aux concerts, au cadre de la monstration. A partir de ce point de repère historique, il s’agit d’analyser certaines conceptions  contemporaines de la place du spectateur dans les installations vidéo.

 

15h30 – Pause

 

15h45 – Romain Bricout (EDESAC) : « L’installation, médium de la performance »

Cette communication sera pour nous l’occasion de questionner les nouvelles formes artistiques que sont les installations et dispositifs en regard des problématiques qu’elles posent des points de vue médiologique et organologique. Dans quelle mesure un dispositif est-il capable de transmettre les réalités sensibles qu’il produit et les pratiques qui lui sont associées ? Au travers d’exemples particuliers de créations musicales réalisées au sein de l’EDESAC (XY dans ses différentes applications ainsi que « Speaker-in »), nous montrerons comment ces objets hybrides à mi-chemin entre l’œuvre (en tant que trace) et l’instrument (en tant qu’outil) relèvent d’un enjeu essentiellement gestuel en introduisant le concept de g-son.

 

16h30 – « Speaker-in », performance live electronics / danse contemporaine.
Romain Bricout : conception musicale, électronique temps réel
Anne-Claire Cauhapé : idée chorégraphique originale, voix, danse
Rémi Lavialle : électronique temps réel

 

17h30 – 18h30 : Table ronde conclusive, animée par Vincent Tiffon