Activités scientifiques

Programme de recherche (et de création)

Les dispositifs de création et de diffusion des sons et des images sont conçus pour rendre possible le processus d’appropriation des œuvres visuelles et sonores. Ces dispositifs sont les réponses que les créateurs et/ou les internautes proposent au déficit de participation que peut constituer le dispositif spectaculaire (celui du « spectacle ») tel que nous le connaissons depuis la graphosphère, et qui est prolongé par le « concert acousmatique » ou les expositions des œuvres visuelles. Ce faisant, les dispositifs d’appropriation du monde sonore et visuel dans son environnement (les installations visuelles et sonores) et dans son interactivité renouvelée (le net-art) sont de nature à refonder le processus d’individuation psychique et collectif. Pour bien valider cette affirmation, il s’agit de systématiser l’étude des différents dispositifs de création, de diffusion et d’appropriation des arts du son et des arts visuels, et replacer cette étude, si possible exhaustive, dans une interrogation plus large sur la question de l’appropriation du monde sonore et visuel : quels rapports oeil et oreille entretiennent-ils dans l’histoire de la musique et dans l’histoire des technologies appliquées à la musique ? Comment notre monde hyperindustriel se joue-t-il du processus d’appropriation au risque de créer une « misère symbolique » ? Comment, dans un contexte comme celui-ci, des artistes contemporains peuvent-ils répondre et proposer de nouveaux dispositifs permettant de proposer une alternative à l’hégémonie de l’industrie culturelle ?

En 2006-2007, l’équipe a commencé l’élaboration de la cartographie des dispositifs d’appropriation.

En 2007-2008, l’équipe croise recherche théorique et expérimentation artistique afin de finaliser cette cartographie, et aboutir à une œuvre collective sous forme « d’installation interactive », qui sera créée fin 2008.

En 2008-2009, l’équipe finalise projet XY, et organise un séminaire régulier « Les installations environnementales et/ou immersives : quelle place pour le visiteur« 

En 2009-2010, l’équipe exploite les données liées au projet XY, répond à des propositions de prestations artistiques et scientifiques, et organise un séminaire régulier « Dispositifs interactifs : une nouvelle instrumentalité?« 

Le séminaire de master « Dispositifs, œuvres, symbole » poursuit et précise en 2010-2011 l’exploration des thématiques de recherche de l’équipe EDESAC .

 

 

Productions scientifiques

Publications

  • Tiffon Vincent (2012), « Comment réactiver le processus d’individuation par la participation : exemple du projet XY, installation sonore immersive et interactive », in Josette Feral (dir.), Pratiques performatives, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, p. 267-278. 
  • Tiffon Vincent (2012) « Le public comme « musiquant » : exemple de l’installation immersive et interactive XY », in Jean-Paul Fourmentraux éd., L’Ere post-média. Humanités digitales et cultures numériques, Paris, Hermann, p. 163-180 (http://cespra.ehess.fr/index.php?2203) 
  • Tiffon Vincent (2007), «  La musique en vidéosphère et en numérosphère : le risque d’une désorientation », in Michel Guérin et Pascal Navarro éds., Les Limites de l’oeuvre, Aix-en-Provence, PUP, p. 285-294.
  • Tiffon Vincent (2007), « Musique, machine, humanité », Revue Nunc, n°14, 2007, p.44-49.
  • Bricout Romain, Tiffon Vincent, « De nous à nous, musiques électroacoustiques savantes et musiques électroniques populaires », Filigrane N°9, 1° semestre 2009, p. 137-148.
  • Bricout Romain, « Les enjeux de la lutherie électronique : de l’influence des outils musicaux sur la création et la réception des musiques électroacoustiques », Thèse de Doctorat, CEAC, Ecole Doctorale Lille Nord de France, décembre 2009.
  • Bricout Romain, « Les enjeux de la lutherie électronique », Mémoire de Master, Université de Lille-3, juin 2006.
  • Lavialle Rémi, « La situation musicale, l’expérience vécue de la musique« , Mémoire de Master, Université de Lille-3, septembre 2006.
  • Masclet Mickael, « Musique acousmatique et symbolisation « , Mémoire de DEA, Université de Lille-3, juin 2004.
  • Masclet Mickael, « L’Intelligence du geste à travers l’expérience acousmatique« , Revue Murmure, collection Hors-Série n°2, juin 2006. (http://productionsvisuelles.free.fr/)

Publication en cours

  • Tiffon Vincent [à paraître en 2017], Experiencing music as strong works or as games  : The examination of learning processes in the production and reception of live electronic music », in Sallis Friedemann, Laura Zattra, Ian Burleigh ed., Live-electronic Music: Composition, Performance, Study, Routledge.

Conférences / communications

  • Tiffon Vincent, « la méthode médiologique pour comprendre la relation art/science », Université du Québec à Trois-Rivières, Canada/Québec, 16 octobre 2013
  • Tiffon Vincent, « La recherche en art : exemple de l’Equipe EDESAC », Université du Québec à Trois-Rivières, Canada/Québec, 16 octobre 2013
  • Tiffon Vincent (2008), « L’influence de l’outil : pour une étude raisonnée des interactions entre innovations techniques et inventions musicales en audiosphère », EMS08 – Electroacoustic Music Studies, 3-7 juin 2008, Paris, Ina-Grm et Université Paris-Sorbonne, disponible via http://www.ems-network.org/ems08/papers/tiffon.pdf
  • Rémi Lavialle, « La situation musicale : l’expérience vécue de la musique, son inscription dans la réalité, les conditions de possibilité de son existence », communication à l’école doctorale de l’université de Lille3, 2007
  • Tiffon Vincent (2007), « L’image sonore : entre misère symbolique et imaginaire sonore »,  Apparence(s), n°1, Numéro 1, [En ligne], mis en ligne le 25 mai 2007, Url : http://apparences.revues.org/document73.html